?

Log in

 
 
24 January 2013 @ 10:40 pm
Recueil de bat!drabbles  
En revisitant les commentaires des mon lj, je me suis aperçu que je n'avais jamais archivé nul part un certain nombre de drabbles et ficlets écrits suite à des prompts sur divers memes... Je me suis dit que ça pouvait intéresser certaines personnes, les voici donc.

(Attention, contient des bouts de head!canon par-çi par-là, des AU, des moments divers de la timeline ainsi qu'un certain nombre de fragments de fics qui n'iront jamais nul part.)

La fic que je n'écrirai pas, dans laquelle la Justice League découvre que Bruce et Dick sont ensembles
Dans cette fic que je n'écrirai pas, Dick et Bruce sont sorti du placard de force et a l'insu de leur plein gré par le Gotham Sun, avec gros titres du genre "BRUCE WAYNE LES PREND AU BERCEAU" et des articles dégueulasses dans lesquels il y a des sous-entendus (tout aussi dégueux) sur Jason et Tim, ainsi que des interrogations existentielles du genre Dick appelle-t-il Bruce "papa" au lit ?
Les cours de Wayne Entreprise perdent 15 points en un week-end, le manoir est assiégé de journalistes, et la JLA se pose des questions : (est-ce que c'est un bat-plan tordu dans un but précis mais obscur ?) et si c'est vrai (les photos laissent peu de doutes là dessus) est-ce que ça a commencé quand Dick était encore Robin ? Clark et Diana sont sûr que non, Flash est survolté et stupéfait mais "totalement cool" avec ça, la discussion s'envenime. Dick en a marre de répéter que oui, c'est parfaitement consensuel, non, ce n'est pas incestueux, non ça n'a pas commencé quand il était le pupille de Bruce, ni même longtemps après, et oui, il est parfaitement sûr de ce qu'il fait.

-
"On pourrait mettre un contrat sur la tête du rédacteur en chef du Gotham Sun", propose Damian, perché sur le dos d'un fauteuil, d'un ton qui laisse supposer qu'il est tout à fait sérieux. "Je connais des gars à la Ligue des Assassins qui pourraient nous faire un prix d'ami..."
Dick se frotte les yeux et soupire.
"Damian...
- En fait c'est pas une mauvaise idée", intervient Tim, acerbe. "Je vote pour."
Etre si belliqueux ne lui ressemble pas vraiment, mais Dick n'est trouve pas moins sa réaction presque réconfortante.

----


Et celle dans laquelle ils font leur coming-out volontairement
Dans celle là, Clark surprend un jour un moment intime entre Dick et Bruce - le rythme de la respiration de Dick l'inquiète, jusqu'à ce que qu'il réalise que ce n'est pas -ahem- ce type d'effort. Il est affreusement gêné et arrête immédiatement d'écouter, mais il ne peut pas faire semblant de ne rien savoir... A la première occasion, il va voir Dick et a une discussion sérieuse avec lui, sur ce que ça signifie, et s'il va bien... Bruce est l'un de ses plus anciens amis, mais il sait à quel point il peut être compliqué, il ne veut voir ni l'un ni l'autre blessé...

Après ça Dick et Bruce ont une discussion longue et difficile, dans laquelle ils sont obligé de se poser des questions qu'ils avaient jusque là évitées. Ils décident de prendre le risque ensemble, et de faire leur coming-out au terme d'une campagne de com' long terme soigneusement orchestrée, qui commence par une intreview avec Lois Lane dans laquelle Bruce Wayne révèle qu'il est bissexuel. 

-
DP: Bruce, cette année la fondation Wayne a tout spécialement soutenu l'organisation de la Marche des Fiertés de Gotham, et s'est engagé auprès de plusieurs organisations LGTB... Une raison particulière pour ce choix ?
BW : Wayne Entreprise a toujours reconnu et accepté la diversité des orientations sexuelles, en offrant notamment à tous ses employés en couple la même couverture médicale, quelque soit leur orientation, et en mettant en place une politique anti-discriminatoire très stricte; mais ce n'est qu'un premier pas, et il y a beaucoup à faire dans ce domaine... C'est un sujet auquel j'ai toujours été particulièrement sensible, et je dois avouer qu'avec le passage des années, je n'ai fait que réaliser à quel point la prévention et l'éducation étaient essentielles...

DP: Vraiment ?
BW : (il rit) Ha, c'est vrai que que je me suis fait une sacrée réputation de coureur de jupon dans mes jeunes années... Et si jamais vous décidez de quittez votre mari, vous avez mon numéro Lois... Mais disons que j'ai toujours eu un intérêt marqué pour les deux sexes, même si je n'ai pas toujours été prêt à le reconnaître et l'accepter...

DP : Bruce, êtes vous en train de me dire que vous êtes bissexuel ?
BW : En effet Lois, c'est exactement ce que je viens de dire...

----

Bruce, Dick, et les soirées mondaines
1) Ils détestent ça presque autant l'un que l'autre (mais Dick plus que Bruce, parce que pour lui c'est une corvée : pour Bruce c'est un pan supplémentaire de la mission). Dick déteste ça aussi parce que ça signifie que Brucie est de sortie et qu'il doit le regarder se comporter comme un idiot fini toute la soirée au milieu des sangsues et des prétendantes au rôle de belle-mère... Il arrive qu'il y ait des gens intéressants bien entendu, mais c'est globalement plutôt rare.

2) L'un des rares points positifs de ces soirées, c'est la danse. Il aime danser. Mais même là, il lui faut choisir ses partenaires avec prudence parce qu'elles risquent de : a) ne pas suivre le rythme et danser comme des pieds, b) le coller de bien trop près en espérant séduire le fils à défaut du père.

3) Le jour où il font finalement leur coming-out, Dick traverse la salle de bal et rejoint Bruce sur la piste avant de lui demander de lui accorder cette danse. Au début la cavalière de Bruce pense qu'il lui demande à elle, mais elle déchante très vite quand Dick entraine Bruce dans un tango qui ne laisse strictement aucun doute sur quoi que ce soit.
(C'est Dick qui mène.)

----

Bruce/Dick, et la cohabitation domestique
1. who is the big spoon/little spoon
Ca dépend des jours, et du temps qu’ils ont passé séparé.

2. what is their favorite non-sexual activity
A part tabasser les malfrats ? L’entrainement, et les heures passés ensemble à tripatouiller les entrailles de la Batmobile ou de la Blue Bird en discutant à mi-voix, ou parfois dans un silence confortable. Et encore plus depuis que Dick peut se tourner sur une impulsion, et déposer un baiser sur les lèvres de Bruce, lui laissant au passage une partie de la tâche de cambouis qui maculait sa joue.

3. who uses all the hot water in the morning
Aucun. Le chauffe-eau du manoir pourrait suffire à abreuver un banc de sirènes. 

4. what they order from take out
Le Thaï ou l'indien à emporter sont rarement compatibles avec le régime alimentaire draconien ultra-protéiné auquel s'astreint l'entièreté de clan. Et de toute façon, Alfred cuisine parfaitement le Thai et l'indien et tout le reste : commander autre chose que des sushi (il y a une exception pour les sushi) serait une insulte suprême tant qu'ils se trouvent au manoir. Par contre, de même que le lait et les cookies de quatre heure du mat' ont toujours été une exception acceptée à la règle, le régime autorise une exception par semaine. Laissé à lui-même, Dick varie ses commandes d'une semaine sur l’autre, mais les rares fois où ils sont ensembles chez Dick, c'est généralement de la cuisine népalaise de la petite boutique au coin de sa rue, dont le cuisinier ne parle même pas anglais et avec lequel Bruce échange toujours quelques mots dans sa langue natale en passant prendre la commande.

5. what is the most trivial thing they fight over
L'intérêt d'une cape pour Nightwing. Bruce a tout un tas d'arguments plus raisonnées les uns que les autres, mais Dick est simplement persuadé qu'il en a marre que les super-vilaines laissent balader leurs mains et fassent des remarques sur son postérieur - lequel est il est vrai extrêment avantageux.

6. who does most of the cleaning
Alfred. 
Cela dit, l'appartement de Dick (dans lequel il dors de moins en moins souvent mais qu'il refuse absolument d'abandonner car ce serait valider les pires tendances protectrices /possessives de Bruce) est généralement dans un état de chaos organisé qui poussera sans doute un jour Alfred à sortir les grands moyens et à recruter du personnel de ménage débauché à la CIA, qu'il paiera une fortune et dont le silence sera assuré (et qui sera de toute façon soigneusement surveillé par Oracle durant chaque seconde passée dans l'appartement).

7. who controls what they watch on TV
Pour Bruce, chaque minute passée devant le petit écran est du temps investi dans du profiling psychologique ou la création d'une base de donnée de références socio-culturelles qui pourront s'avérer utile pour résoudre la prochaine énigme de l'Homme Mystère. 
Dick aussi à ses bases de données, mais il choisit prudemment ses combats, et quand ils sont ensembles c'est Bruce qui détient la télécommande. Si la mission exige qu'ils regardent American Idol, qui est-il pour refuser ? 
(Par contre ça ne l'empêche pas de faire des commentaires). 

8. who's the one to always push to go out for a change
S'il fallait écouter Bruce, ils ne sortiraient jamais, ou alors seulement pour faire de la figuration à la liste interminable de galas et autres soirées de charité qui émaillent l'emploi du temps de Bruce Wayne. C'est toujours une opération minutieusement planifiée que de convaincre Bruce de se laisser aller suffisamment pour s'offrir une soirée rien qu'à lui - à eux - plutôt que dédiée à la maîtresse intransigeante qu'est Gotham.
Tim, Damian et les Bird of Prey assurent les patrouilles, avec la promesse expresse de les contacter en cas de besoin ; après d'âpres négociations, Bruce est autorisé à conserver son communicateur de la JLA, mais Alfred confisque téléphones et autres engins électroniques susceptibles de les arracher à leur soirée. Et une fois la cave abandonnée à reculons, ils sont simplement tous les deux. Parfois Bruce emmène Dick dans un grand restaurant au service parfait et discret, où sous le couvert d'un dîner père et fils ils peuvent se faire du pied sous la nappe. Plus souvent encore, ils sortent incognitos, casquettes et bousons élimés, suffisamment grimés pour ne pas être reconnaissables, et alors ils ne sont qu'un couple normal qui va au cinéma, après avoir pris un steak dans un dinner.
Et parfois aussi ils ne sortent pas du tout, Bruce étend Dick sur les draps et prend son temps pour explorer son corps, la géographie changeante de ses cicatrices, la palette toujours plus large des réactions qu’il peut lui arracher, jusqu’à ce que Dick supplie, implore l’autorisation de bouger, ou la prenne pour lui-même et inverse leurs positions, fiévreux et désespéré.

9. who calls up the super/landlord when the heat’s not working
Alfred, encore une fois. Bruce comme Dick seraient parfaitement capables d'ignorer le froid, ou pire, de le traiter comme une nouvelle forme d'entrainement à la résistance dans des conditions extrêmes.

10. who steals the blankets
Une fois qu'il est endormi (en compagnie de Bruce ; c'est tout à fait une autre histoire s'il s'est couché seul et ne s'attend pas à avoir de la visite), Dick se transforme en un sorte de ventouse humaine qui ne se détache qu'au bout de quelques heures puis qui se contorsionne dans tous les sens et fini par entrainer les couvertures avec lui en roulant. 
Mais comme il finit toujours par venir se remettre contre Bruce, ce n’est pas si terrible.

11. who leaves their stuff around
Dick a son propre appartement en plus de sa chambre au manoir, mais pour compenser et apaiser les inquiétudes de Bruce qui (même s’il met un point d’honneur à ne pas le montrer) est persuadé dans un coin de lui-même qu’il va s’envoler d’un instant à l’autre, il sème ses affaires partout dans le manoir : un pull dans le salon, un bouquin entamé sur une table basse, des paires de chaussures qui trainent sous le lit de Bruce, une brosse à dents et son champoing dans la salle de bain adjacente à la chambre de ce dernier…
Alfred fait les gros yeux, ordonne les chaussures par paires et drape proprement le pull sur le dos d’une chaise, mais ne range jamais rien.

12. who remembers to buy the milk
Alfred.
Mais il a au moins entrainé Dick à ne pas remettre les bouteilles vides dans le frigo.

13. who remembers anniversaries
Pendant très longtemps, les anniversaires dans la vie de Bruce ont été plutôt négatifs - mais néanmoins observées avec une attention scrupuleuse chaque année.
Depuis l'arrivée de Dick, puis l'élargissement de la famille, les nouveaux anniversaires se sont successivement ajoutés (et gare à qui voudrait y échapper).

(Conclusion : heureusement qu'Alfred est là.)

----

Damian/Colin, et la cohabitation domestique
Dans un futur où ils sont collocs et plus si affinité.

1. who is the big spoon/little spoon
Généralement Damian, mais seulement une fois que Colin est endormi.

2. what is their favorite non-sexual activity
Se ballader dans Gotham. Damian a beau se targuer de maîtriser le plan de la ville sur le bout des doigts, Colin connaît des tas de raccourcis, de boutiques d’occase hors du chemin dont il connaît les propriétaires, de coins rien qu’à lui qu’il prend plaisir à faire découvrir à Damian.

3. who uses all the hot water in the morning
Après avoir vécu dans le palais de son grand-père puis au manoir Wayne, Damian a un peu de mal avec le concept de ballon d’eau chaude et la notion d’en laisser pour les autres.
Colin contourne généralement le problème en le rejoignant sous la douche (c’est une excellente excuse si Damian proteste).

4. what they order from take out
Des pizzas. Extra chorizo pour Colin, hallal pour Damian.

5. what is the most trivial thing they fight over
Du point de vue de Damian : le loyer. Il ne voit vraiment pas pourquoi Colin insiste à payer sa part. Mais il n’en démord pas et du coup Damian est est obligé de créer des fausses factures tous les mois (aucune chance que Colin puisse aligner la moitié du loyer de l’appartement qu’ils partagent même avec son salaire de pigiste et sa bourse). Franchement, Damian est fils de millionnaire, faut bien que ça serve à quelque chose, non ? Mais non, Colin a des principes et tout et tout, il ne veut pas être entretenu. N’importe quoi.
Du point de vue de Colin : le débat pour savoir qui d’entre Chuck Norris et Batman gagnerait.

6. who does most of the cleaning
Sous la houlette implacable d’Alfred, Damian a appris à passer le balai et les bases de l’entretien d’une maison. Colin a peut-être vécu seul plus longtemps, mais lui a tout apris sur le tas, alors que même si Damian faisait mine de ne rien écouter, il a quand même retenu bien plus de choses qu’il ne l’aurait voulu et à sa grande honte, il en sait à présent assez pour être une parfaite femme au foyer. Alfred serait fier.
(Mais c’est quand même Colin le plus à cheval d’eux deux sur l’hygiène de la cuisine et de la salle de bain.)

7. who controls what they watch on TV
Colin. Damian préfère l’internet.

8. who's the one to always push to go out for a change
Colin. Un peu comme son père, Damian à du mal à voir ce que l’on pourait bien faire le soir, à part aller tabasser des malfrat.

9. who calls up the super/landlord when the heat’s not working
Colin, parce que lâcher Damian sur la pauvre femme serait vraiment une réponse disproportionnée.

10. who steals the blankets
Colin. Son métabolisme accéléré par les drogues de Crane brûle très vite l’énergie, et il a généralement froid la nuit. Damian se relève pour aller chercher le plaid sur le canapé et l’étend sur eux deux avant de venir se serrer contre Colin.

11. who leaves their stuff around
Colin. Ses années formatrices au sein de la ligue des Assasins ont laissé Damian avec un sens de l’ordre plutôt aiguisé, et de toute manière il n’a pas tant d’affaires que ça.

12. who remembers to buy the milk
Damian, parce qu’il tient à son désormais traditionnel verre de lait chaud en rentrant de partouille.

13. who remembers anniversaries
Colin.
(Damian aime à prétendre qu’il est au dessus de tout ça, même s’il n’oublie jamais leur anniversaire, et ceux de Colin, Dick et son père. (Il connait aussi celui de Tim, mais il met un point d’honneur à l’ignorer.))

----

Roy/Dick, t la cohabitation domestique
AU à la sauce “Lian a deux papas”

1. who is the big spoon/little spoon
Roy, mais Dick gigotte trop pour qu’il puisse le tenir longtemps.

2. what is their favorite non-sexual activity
Siroter une bière, installés sur un toit à discuter et depuis que Lian est là, les ballades au parc le samedi après-midi.

3. who uses all the hot water in the morning
Ni l’un ni l’autre. Par contre, quand ils sont tous les deux dans la douche c’est une autre affaire.

4. what they order from take out
Des pizzas divisées en deux avec des garnitures plus improbables les unes que les autres genre figue-oignons-chorizo/mozarella-jambon-ananas.

5. what is the most trivial thing they fight over
Comment appeler leur centre d’oppération joint : la BatarrowCave ? L’ArrowbatCave ? La BowCave ? etc

6. who does most of the cleaning
Roy, mais c'est seulement parce que sinon Lian se roule sans aucun regret dans la poussière, et tripote tout ce qui lui tombe sous la main, peu importe sa dangerosité potentielle ou sa propreté douteuse.

7. who controls what they watch on TV
Lian, et la réponse est : les chaînes de dessin animé, ou “le Monde de Nemo” pour la 304eme fois... Sinon, l’idée que Roy a des programmes appropriés pour une petite fille est parfois un peu nébuleuse, et au bout de quelques cas douteux, Dick a mis en place un droit de veto (qu’il n’utilise que finalement rarement).

8. who's the one to always push to go out for a change
Roy. ian. Au parc, au zoo, au terrain de jeu, chez son ami Peter, chez oncle Dick (ou grand-père Bruce) à Gotham... Elle a la bougeotte cette petite.

9. who calls up the super/landlord when the heat’s not working
L’un ou l’autre? Leur proprio les adore tous les deux et apporte toujours des gâteaux pour Lian quand elle passe les voir.

10. who steals the blankets
Lian. Elle s’installe entre eux deux, et fini dieu sait comment la nuit emmitouflée dans un petit nid douillet de couvertures.

11. who leaves their stuff around
Un appartement que partagent deux super-héros à mi-temps et une petite tornade de six ans n’a aucune chance d’être niquel. Du moins c’est ce que se dit Dick quand son Alfred interieur se fait un peu trop pressant et qu’il commence à avoir honte du désordre qui règne...

12. who remembers to buy the milk
Ils prennent des tours pour faire les courses, mais en bonne chauve-souris bien organisée, c’est Dick qui tient la liste à jour.

13. who remembers anniversaries
Dick se souvient de tous les anniversaires. Roy juste de ceux qui comptent.

----

Dans laquelle Damian veut virer tout le monde pour avoir Dick à lui tout seul..
Ce n'est pas que Damian ne respecte pas Grayson, pas exactement. L'homme est manifestement de trop bonne composition pour faire un Batman digne de ce nom, même s'il s'est jusque là montré relativement adéquat et pas totalement indigne de l'entrainement que Père lui a donné... Mais il est aussi trop joyeux, trop confiant, il manque de focalisation sur la Mission et l'efficacité pure qu'il pourrait atteindre s'il s'en donnait seulement la peine...
Mais non. A la place il écoute ce que dit Pennyworth, traite ce parvenu de Drake comme s'il était son vrai petit frère, se goinfre de céréales et autre trucs ui remettent en cause l'efficacité optimale de l'alimentation planifiée et ultra-protéinée qui est la leur, et surtout surtout, il persiste à pousser Damian à "s'amuser", comme s'il avait le temps pour ça.
Il faut manifestement faire quelque chose, décide Damian en observant l'homme qui est Batman effectuer une pirouette par dessus un fauteuil avant d'aller chercher dans le frigo une canette qu'il lance à Drake. Et la première phase est de se débarrasser des interférences...

----

The Witch Dance, suite (Dick et le coven de Gotham)
1. Entre Dick et les sorcières, c'est Dick le plus embarrassé : elles le relèvent, l'époussètent et lui indiquent la direction dans laquelle est parti Mothman.
Deux d'entre elles se rhabillent et le conduisent en voiture jusqu'à l'endroit où il a laissé sa moto. Elles s'inquiètent qu'il soit contusionné (il est tombé de très haut, quand même) et ne veulent pas le laisser repartir tout de suite. 

2. Ils ne se trouvent pas à Gotham strictement parler, mais de l'autre côté de la rivière, dans une forêt à l'intérieur des terres, au Sud de la centrale électrique. Le parc Robinson n'est pas un endroit sûr pour tenir un coven et communier avec la nature...

3. Après avoir arrêté Mothman et sauvé la centrale, Dick repasse dans la clairière, mais les sorcières sont parties. Le lendemain, les deux jeunes femmes qui l'avaient ramené trouvent des cookies d'Alfred sur leur palier et les mauvais voisins de leurs immeubles se voient mystérieusement rappelés à l'ordre.

----

Tim et Wikipédia (un fait inintéressant à propos de la Batfamille)
1. Tim est du genre à corriger les pages Wikipédia au contenu erroné pour le plaisir.
Quand il est devenu Robin il a dû abandonner faute de temps, mais il a gardé ses identifiants de contributeur et parfois, quand il est en convalescence ou épuisé mais trop ivre d’adrénaline pour pouvoir espérer dormir, il passe quelques heures à créer ou compléter des pages Wikipédia.

Il est loin le temps où personne ne croyait en l’existence de Batman et où les habitants de Métropolis tout auréolés de la possession de Superman se riaient de ces pauvres Gothamites ,réduits à s’inventer un spectre en forme de chauve-souris en guise de héros. Mais un peu de désinformation ne fait jamais de mal (c’est du moins la justification parfaitement rationnelle que Tim a donné à Dick la fois où ce dernier l’a surpris), et parfois aussi il se connecte en anonyme, sur une ip à l’adresse intraçable, et ajoute aux fiches de Batman et Robin sur heroeslore.org les détails et les témoignages les plus obscurs et les plus débridés (étayés par de fausses sources très convaincantes, parce que quand il fait les choses il les fait bien), les rumeurs les plus improbables et les plus tirées par les cheveux qu’il puisse imaginer.
(Tim a une imagination débordante.)

----

lettre posthume de Dick à Bruce (probablement post-RIP)
Bruce, je…

Il parait qu'écrire une lettre a la personne disparue est sensé aidé le processus de deuil, donc voilà. 
Je sais pas trop quoi dire. Gotham va bien, ou du moins aussi bien qu'elle puisse aller sans toi. Hier on a arrêté un plan débile du Music Meister qui consistait à faire chanter - littéralement - le maire de la ville. Je m'occupe de Damian, il est difficile mais il n'a essayé de tuer personne depuis presque deux semaines donc je considère que les choses s'améliorent.
Tim… Tim est persuadé que tu es en vie. On s'est disputé a cause de ça, il est parti.
Je me suis comporté comme un idiot, je sais. Mais il faut que tu comprennes, c'est pas que je ne crois pas en toi, mais je ne peux pas me permettre de courir après des ombres, d'être autre chose que Batman si je veux protéger Gotham. Et je ne peux pas faire ça si je crois que tu es vivant, si je continue à te chercher en même temps. 
Parfois j'ai l'impression que chaque seconde durant laquelle je ne suis pas Batman, quelqu'un meurt alors que j'aurais pu l'empêcher. C'était déjà comme ça à Blüdhaven, d'une certaine manière, mais pas autant, pas comme ça. Là c'est Gotham, tu me l'as confiée.
Ce n'est pas une question de foi, c'est une question de devoir, je crois que tu comprendrais. Je ne peux pas me permettre de croire que tu es vivant. Je ne peux pas me permettre d'espérer et d'être déçu. C'est ma mission à présent.

J'espère que je suis à la hauteur, je fais de mon mieux.
tu me manques

Dick




Ouf, ça en fait quand même ! 
 
 
 
shakes kinder pinguy: dcu - chicks dig the batshakeskp on January 24th, 2013 11:03 pm (UTC)
♥♥♥♥♥

Je découvre certaines parties avec délectation, j'en relis d'autres avec beaucoup, beaucoup de plaisir !
J'adore tellement toutes tes réponses au meme domestic, la lettre de Dick à la fin est très émouvante, et tous les petits bouts ♥♥♥♥
jainas: nightwingjainas on January 26th, 2013 12:07 pm (UTC)
C'est vrai qu'il était fun, le meme domestic. :D
Toujours aussi contente que ça te plaise. :)
shadowplays are figments of their own imaginations: the way before you has been prepared...ciaan on January 24th, 2013 11:38 pm (UTC)
Tim et Wikipedia, mais oui! :)
jainas: denialjainas on January 26th, 2013 12:09 pm (UTC)
Héhé, mais oui, en effet. ^^

En fait c'est la première partie d'une série de 5 choses inintéressantes à propos de membres du Batclan, que je n'ai jamais terminé...
Marry Black: BruceDickmarryblack on January 25th, 2013 05:38 pm (UTC)
Je les avais presques toutes déjà lues sur les posts en question de ton LJ, mais n'empèche, elles sont toujours aussi bien *_* et je n'avais pas lu la lettre de Dick, c'est trop T_T
jainas: concise writerjainas on January 26th, 2013 12:10 pm (UTC)
Contente que tu aimes. :D
J'a vais carrément oublié avoir écrit cette lettre, c'est l'une de mes participations les plus ancienne à un meme d'écriture je crois bien... :)
thalimniethalimnie on February 25th, 2013 03:30 pm (UTC)
Ils sont tous tellement a-do-ra-bles ! Je sais pas lequel j'aime le plus.

J'adore la collocation Damian/Colin et Dick/Roy... Ils sont tellement chous ! J'ai juste une question, c'est quoi exactement big spoon/little spoon ?

La lettre de Dick à Bruce était juste trop triste, je vois vraiment Dick écrire ça, ou même dire ça au costume de Batman de Bruce, quand il est sûr que personne ne peut l'écouter. Ah, ils savent nous fendre le coeur, ces deux-là.

Je suis parfaitement d'accord avec l'idée de Damian dans le premier drabble. Et mon dieu, Tim est du même avis que Damian !

(Dans Wikipedia, Tim est une sale chauve-souris, quoiqu'il en dise. xD)
jainasjainas on February 25th, 2013 04:01 pm (UTC)
Je suis contente que les reposter tous t'ai donné l'occasion de les lire et de les apprécier ! :)

"Big spoon/little spoon", c'est une expression anglaise sur la façon dont on dors à deux, emboité comme des petites cuillères... http://25.media.tumblr.com/tumblr_ltcfeje3Jm1qzvvw1o1_500.jpg
Et du coup il y a également un verbe : to spoon, être couché l'un contre l'autre en suivant toutes les lignes du corps.